Terredetresors.com, le portail touristique des trésors du patrimoine de la France : artisans, producteurs, patrimoine culturel et naturel, événements et activités.
Agrandir | ©http2007

Basilique Notre-Dame-de-la-Garde

Cedex 06, 13281 Marseille (Voir le plan)
Tél : +33 (0)4 91 13 40 80

De la basilique, le panorama est grandiose.

A l'intérieur, les fresques de mosaïque dominent, dans la nef, le transept et sa coupole, le choeur, les six chapelles latérales.C'est un ravissement, tant par les couleurs éclatantes que par les thèmes présentés.

Présentation

Notre-Dame de la Garde, également appelée localement « la Bonne Mère » est une des basiliques mineures de l'Église catholique. Elle est située sur un piton calcaire de 149 mètres d'altitude au sud du Vieux-Port de Marseille, surélevé de 13 mètres grâce aux murs et soubassements d'un ancien fort. C'est le lieu le plus fréquenté de Marseille avec plus d' un millon et demi de visiteurs.

Construite par l'architecte Henri Espérandieu dans le style romano-byzantin et consacrée le 5 juin 1864, elle remplace une chapelle du même nom édifiée en 1214 et reconstruite au XVe siècle.
À Marseille, Notre-Dame de la Garde est traditionnellement considérée par la population comme la gardienne et la protectrice de la cité.

Historique

En 1214 un prêtre de Marseille, maître Pierre, a l'idée de construire sur la colline dénommée la Garde une chapelle dédiée à la Vierge Marie. Cette colline appartenant à l'abbaye de Saint-Victor, maître Pierre demande à l'abbé l'autorisation d'entreprendre les travaux . L'abbé l'autorise à planter des vignes, à y cultiver un jardin et à y bâtir une chapelle . Quatre ans plus tard cette chapelle est terminée.
Après la mort de maître Pierre survenue en 1256, Notre-Dame de la Garde est constituée en prieuré. Le prieur du sanctuaire de la Garde est en même temps un des quatre prieurs claustraux de Saint-Victor . Dès la fondation de cette chapelle des donations sont faites en faveur de l'église Notre-dame de la Garde. Elles démontrent une dévotion populaire qui va se développer au cours des siècles. En effet les marins qui avaient échappé à un naufrage allaient faire leurs actions de grâce et déposer des ex-voto à l’autel de Notre-Dame de la mer situé dans l’église de Notre-Dame du Mont ; cette pratique se détourna vers la fin du XVIe siècle au profit de Notre-Dame de la Gard e.
Cette première chapelle est remplacée au début du XVe siècle par un bâtiment plus important qui comprend une chapelle richement dotée dédiée à saint Gabriel.
A la suite d'une visite à Marseille en 1516, François Ier constatant la ville mal défendue, décide de faire construire deux forts. L'un sur l'île d'If (chateau d'If ) et l'autre au sommet de la Garde englobant la chapelle. Le fort de Notre-Dame de la Garde ne sera terminé qu’en 1536 pour résister à l’arrivée des troupes de Charles Quint.De ce fort de forme triangulaire et d'importance assez modeste, il ne subsiste que l'éperon royal bien visible à l'ouest de la basilique. Le haut de cet éperon a été restauré en 1993 pour le rétablir dans son état primitif en supprimant une échauguette installée dans les années 1930. Au sommet, est installée une table d’orientation.
Pendant les guerres de religion, au XVIe siècle, les combats se succèdent autour du fort.
Au début du XVIIIe siècle, Vauban étudie des plans d'amélioration des systèmes de défense de Marseille qui n'aboutiront jamais.
Pendant la Révolution, la chapelle devient Bien National et le culte cesse.
Il faudra attendre le 4 avril 1807 pour que la chapelle Notre-Dame de la Garde soit rouverte au culte.
Durant cette période le fort ne fait l’objet que de peu de travaux tandis que la fréquentation de la chapelle s'accroît régulièrement. Cette augmentation est telle que la chapelle de 150 m2 est agrandie en 1833 par adjonction d'une deuxième nef, ce qui porte la surface totale à 250 m2 environ .
Dans les années 1850, de nouveaux projets d'agrandissement apparaissent. Celui de Léon Vaudoyer de style romano-byzantin est retenu. Les travaux commencent en 1853. La progression est lente à cause de difficultés techniques et financières.
La consécration du sanctuaire est donnée le samedi 4 juin 1864 par le cardinal Villecourt, membre de la curie romaine, en présence de quarante-trois autres évêques. En 1866, un dallage en mosaïque est posé dans l'église supérieure et le clocher carré est terminé ; le bourdon est installé en octobre de la même année.
En 1867, on construit sur le clocher carré un piédestal cylindrique ou campanile destiné à recevoir la statue monumentale de la vierge.
En 1892, un funiculaire installé pour gravir sans effort la côte sera détrôné en 1967 par l'automobile et cessera son activité.




















Horaires

Ouvert tous les jours de 7h à 19h15.

Plan d'accès

Trésors à proximité
Abbaye Saint-Victor
Maison de l'Artisanat et des Métiers d'Art
Cours Julien
Place Castellane
Fort Saint-Nicolas
Musée Cantini
Basilique du Sacré-Coeur de Marseille
Palais de La Bourse
Le Vieux-Port
Musée des Docks Romains
Musée du Vieux Marseille
Fort Saint-Jean
La Canebière
La Maison Diamantée
Eglise Saint-Laurent
Pour créer, imprimer et partager votre carnet de voyage, créez un compte ou connectez-vous


A découvrir aussi dans toute la France